Compte-rendu du Café Philo du 13 avril 2018, « Le corps dans tous ses états »

Compte-rendu du Café Philo du 13 avril 2018, « Le corps dans tous ses états »

Intervenant pour la troisième fois au Café Philo La Garde, Michel Ferrandi, professeur de philosophie en classes prépas au lycée de Toulon, a une nouvelle fois encore réuni une très belle assistance.

Sur le thème « le corps dans tous ses états », il a dénoncé deux approches excessivement analytiques du corps : le mécanisme de René Descartes au XVIIe siècle et l’atomisme du penseur musulman Al Achari au Xe siècle, rapprochant de façon très originale ce qu’il considère comme les lointaines conséquences de ces doctrines : le transhumanisme et le terrorisme islamiste.

Ce n’est que par un retour au corps vivant indécomposable, conception qu’Aristote ou Thomas d’Aquin avaient privilégiée, qu’on pourra éviter de telles dérives.

Un riche et profond débat a permis à l’intervenant d’expliciter son point de vue.

La séance à écouter ou réécouter en Podcast :

Retour en images sur la séance :

Le corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses étatsLe corps dans tous ses états

Laissez un commentaire