Présentation du Café Philo du 21 décembre 2012, « De Copernic à la fin du monde »

Présentation du Café Philo du 21 décembre 2012, « De Copernic à la fin du monde »
Si le ciel ne nous est pas tombé d’ici là sur la tête, nous aurons durant la séance de ce soir tout le loisir de réfléchir avec un passionné d’astronomie, Joël Thibault, sur Copernic et les scénarios de fin du monde.

Il fut un temps où, aussi bien pour la beauté de l’univers, que pour les catastrophes terrestres, les divinités conditionnaient le comportement de l’homme, le tout renforcé par des devins, des prédicateurs des oracles, et autres astrologues.

Aucun peuple n’échappe à cette emprise : Ra, Zeus, Uranie, Clio, le Serpent à plumes, le Grand Manitou… Thalès, oui celui du théorème, fut le premier à dénier toute action aux divinités. Aristote fixera la cosmologie grecque : le bel univers au-delà de la lune et un monde de corruptions sur la terre ; terre pourtant centre du monde. Ptolémée matérialisera cette vision aristotélicienne. Thomas d’Aquin rendra compatible la philosophie grecque avec le monothéisme chrétien. Plus tard Copernic fera perdre à l’homme sa place au centre de l’univers, en mettant la terre en mouvement autour du soleil, démarche qui sera appelée « révolution copernicienne ».

Les philosophes perdront ainsi la primauté d’expliquer l’univers. Enfin, pas tous ; Kant suggèrera le concept des galaxies. A l’époque de Copernic, la France se trouvait dans l’âge d’or de l’astrologie, « art divinatoire prétendant prévoir les destinés humaines dans leur correspondance avec le mouvement des astres ». Les horoscopes seront individuels pour les conquérants et les maitres d’une partie du monde. Mais, il ne faut pas toucher au sacré. Celui qui établira un horoscope pour Jésus-Christ finira sur le bûcher Une comète traversant le ciel sera un présage heureux pour le vainqueur et funeste pour le vaincu. Catherine de Médicis, Reine de France a eu à son service l’astrologue Michel de Notre Dame (autoproclamé Nostradamus). Que de fins du monde furent annoncées avant, pendant et après cette période. Fin du monde, fin des temps sont présentes dans la Bible et dans l’Apocalypse selon Saint Jean, ce qui donnera des idées aux faux prophètes, contribuant ainsi aux mythes eschatologiques annonçant une fin cataclysmique prématurée. Pourquoi prématurée ? Parce que notre étoile, le Soleil, ayant brulé son hydrogène, grandira démesurément pour engloutir ses planètes. Scénario normal et programmé pour une étoile. Il faudra nous y résoudre. Cet évènement laisse à l’Homme un milliard d’années pour se préparer!

Le 21 Décembre 2012 réunit sur cette seule date pas moins de 14 prédictions de cataclysmes différents. Rassurez-vous, les horoscopes collectifs pour 2013 sont déjà en vente.

Malgré toutes les prédictions et tous les mythes, on étudie scientifiquement, aujourd’hui, les probabilités d’accidents funestes pouvant survenir avant la fin programmée de notre belle Terre.

 

Le bulletin officiel

Retrouvez dès maintenant le numéro 54 du bulletin officiel de l’association qui sera diffusé à l’occasion de cette séance :

Pour le télécharger au format PDF, rendez-vous en bas de cet article (dans la zone “document à télécharger”) ou dans la rubrique Bulletins officiels.

 

L’intervenant : Joël Thibault

Joël ThibaultL’enfance de Joël Thibault fût bercée par des expéditions celles de Paul Emile Victor, de l’Annapurna, du Kon-Tiki. La présentation du livre de Lucien Barnier en 1957, « L’année géophysique Internationale », lui indiquait l’envoi prochain de satellites dans l’espace. Le 5 Septembre, Jules Verne et Tintin, voyaient leurs rêves se réaliser : le bip-bip de Spoutnik inondait le monde. Puis en 1969 un homme marcha sur la Lune.

Émerveillement !!! Pendant 5 ans il sera un des auditeurs de Daniel Benest, Astronome à l’observatoire de Nice-Côte d’Azur, avant d’être conforté dans ses recherches par Michel Lerner de l’observatoire de Paris, par Jean Dhombres, professeur et directeur de thèse à l’EHESS, et par André Brahic Astrophysicien. Voilà comment il est devenu « historien de l’Astronomie ».

Il animera pour la première fois ce soir une séance du Café Philo La Garde.

Laissez un commentaire