Présentation du Café Philo du 19 octobre 2012, « La philosophie et les contes »

Présentation du Café Philo du 19 octobre 2012, « La philosophie et les contes »
Les contes ne sont-ils pas une excellente façon de transmettre une philosophie, comme le démontre une lecture approfondie du “Petit Prince” de Saint-Exupéry ?

S’il est un ouvrage incontournable, que chacun a lu durant l’adolescence pour l’oublier ensuite et, comme par hasard, le retrouver un jour parmi ses livres pour le parcourir à nouveau, c’est le Petit Prince de Saint-Exupéry. À chaque relecture, cet opuscule semble combler son lecteur par sa fraîcheur, la densité de son contenu. Chaque fois, il paraît s’enrichir de significations inédites : le message qu’il délivre est universel. Intemporel et par conséquent toujours moderne, cet opuscule suggère de retourner aux fondamentaux, à l’essentiel, à ce que les individus, trop concentrés sur leurs activités quotidiennes, ont négligé de faire.

Différents points suscitent le questionnement : Qui se cache derrière la rose ? Il semble que, bien hâtivement, l’épouse- la femme officielle de Saint-Exupéry : Consuelo – se soit arrogé ce titre. Cependant est-ce bien la personne à laquelle fait référence Saint-Exupéry ? Est-il possible de revisiter la symbolique amoureuse qui sous-tend cet ouvrage pour en reconsidérer et compléter le contenu ? Au risque de heurter certains biographes, il me semble primordial aujourd’hui de pouvoir formuler d’autres hypothèses et de les étayer de nouvelles analyses. Hypothèses d’autant plus légitimes qu’il n’existe pas d’écrit exclusivement consacré à la philosophie exupérienne, ni aux apports et aux influences sur l’auteur des grandes pensées philosophiques. C’est pourquoi il m’a semblé plus judicieux d’aborder la pensée de Saint-Exupéry par les grands noms de la philosophie classique (Heidegger, Sartre, Bachelard, Kant, Descartes, Platon, etc.) et selon une thématique philosophique plus étendue.

En conséquence comment aborder la lecture du Petit Prince ? Incontestablement, le Petit Prince lance un appel à l’éveil afin de méditer sur ce qui est fondamental mais invisible pour les yeux : l’amour. Il consiste en une mise en garde vis-à-vis du paraître et il incite à quérir l’Etre des choses afin de parvenir au bonheur. Saint-Exupéry engage les hommes à conquérir leur humanité. Il les exhorte à préserver leur héritage culturel et à « habiter » le monde, non pas comme simples présences mais comme gardiens de valeurs spirituelles, structurelles et primordiales à assimiler en vue de façonner un nouveau monde axé sur l’essentiel. Il importe donc de lire ce récit en gardant à l’esprit son objectif : penser la conversion du regard et recentrer l’homme dans une Humanité afin qu’il réinvestisse son rôle !

Philosophe de l’agir, guidé par des impératifs moraux et une pensée nomade, Saint-Exupéry se révèle, pleinement, dans un symbolisme qui s’adresse à chacun et dans lequel il livre les clefs d’une philosophie de la réussite de l’Homme universel dont la rencontre avec un renard l’incite à repenser l’amitié et le lien à la rose à découvrir l’amour. Autant de points sur lesquels nous nous attarderons au cours de cette critique afin de résoudre l’énigme de cette rose…

 

Le bulletin officiel

Retrouvez dès maintenant le numéro 52 du bulletin officiel de l’association qui sera diffusé à l’occasion de cette séance :

Pour le télécharger au format PDF, rendez-vous en bas de cet article (dans la zone “document à télécharger”) ou dans la rubrique Bulletins officiels.

 

L’intervenante : Laurence Vanin-Verna

Laurence Vanin-VerdaLaurence Vanin est philosophe essayiste. Elle a publié de nombreux ouvrages comme Directrice de la collection « De lege feranda » aux Éditions EME et « La philo ouverte à tous » aux Éditions Ellipses, « Les Carnets de l’Olympe » aux Editions Mémogrames.

Elle est Docteur en philosophie politique et épistémologie. Conférencière et Professeur certifié de Philosophie Générale et Politique à l’Université du Sud Toulon-Var. Elle anime différentes conférences/débats et pause philo.

Elle animera ce soir pour la première fois une séance du Café Philo La Garde.

Laissez un commentaire